Chansons d’amour Françaises

 Poésie de belles chansons d’amour à la française

                                                                    Mes plus belles chansons d’amour.

 

       L’AMOUR Texte poétique sur fond musical par Wallas Oliver

Une création LEDLM par WALLAS OLIVER paroles et musique

 

Nouveau : TOP 100 : mai 2017   AINSI AINSI SOIT IL

Ainsi ainsi soit il

Chanson d’amour interprète démo voix l’inconnu

 

LES FILLES DU SOLEIL 

LE TEMPS DES REGRETS


TOP 100 : ET TU RÊVES D’ÊTRE AIME(E)
Paroles et musique : Oliver WALLAS (sacem)

Couplet 1
Seul sur cette plage allongé
Toi tu penses enfin trouver
Cet amour longtemps cherché
Sous le soleil de l’été

Refrain
Et tu rêves d’être aimé
Endormi dans ses bras
Sous un ciel étoilé
Tendrement enlacé pour un été

Couplet 2
Il fera le premier pas
Doucement viendra vers toi
Te dira comment tu vas
Mais toi tu lui souriras

Refrain
Et tu rêves d’être aimé
Endormi dans ses bras
Sous un ciel étoilé
Tendrement enlacé pour un été

Couplet 3

Soudain changera ta vie
Tu vivras rien que pour lui
Pour chaque jour qui s’enfuit
Te rapprochera de lui

Refrain
Et tu rêves d’être aimé
Endormi dans ses bras
Sous un ciel étoilé
Tendrement enlacé pour un été

Pour un été……….

 

TOP 100 : TA MALLE A JOUETS

WALLAS Oliver Sacem Juil 2016

Couplet 1
Un peu sado, un peu maso, tu dis je t’aime.
Puis tu m’emmènes, tu joues ton jeu, pas d’place pour deux.
Tant de plaisir, pour faire souffrir. Pourquoi tu m’aimerais même un peu ?
Refrain
Dans ta malle à jouets, les pieds et mains liés. J’attends depuis longtemps,
que tu viennes me chercher. Pour toi l’amour est un jeu. Tu veux toujours gagner. Dis-moi qui de nous deux, sera heureux ?
Pont musical / Couplet 2
J’ai rien compris, mon corps éprit, encore te supplie. Quand nos deux corps, l’amour dévore, soudain endort. Repus de sexe, tout est complexe, plus de réflexe. Que ton fantôme, en moi frisonne.
Refrain / Couplet 3
Je t’ai rêvé, je t’ai aimé, je n’ai rien compris. Savoir aimer ne s’achète pas, toi tu ne sais pas. Tu es déjà longtemps parti, loin de ma vie. L’amour est sourd, Il crie au secours. Refrain pour finir.
Dans ta malle à jouets, les pieds et mains liés. J’attends depuis longtemps,
que tu viennes me chercher. Pour toi l’amour est un jeu. Tu veux toujours gagner. Dis-moi qui de nous deux, sera heureux ?

TOP 100  :  Comme un cadeau ces quelques mots de cet amour dans ce désert qui chaque jour déchire l’air mon âme erre perd sa lumière
au fond de toi je vois un Ange que je dérange dis moi pourquoi
tant de souffrance sans délivrance vit ce combat tout contre moi
comme un cadeau ces quelques mots de cet amour dans ce désert qui chaque jour déchire l’air mon âme erre perd sa lumière
tu ne veux pas de cet amour de ces poèmes qui te malmènent
de ces chemins qui sans retour nous emmène voyage d’amour
déjà le temps assèche les larmes repose mon corps l’amour s’endort ici ce meurt ces larmes ces pleurs tout est fini s’enfuit la vie comme un cadeau ces quelques mots de cet amour dans ce désert qui chaque jour déchire l’air mon âme erre perd sa lumière w o

 

Top 100 : D’une étrange tendresse

Dans un monde si petit, dans mon monde rangé,
J’aimerai vous garder,
Toujours à mes côtés,
Mais un amour objet,
Est une chose qui s’ennuie,
Mais un amour objet, peut perdre Soudain la vie.

C’est d’une étrange tendresse, que je vous aime, vous aime.
Emplie de sagesse et d’ivresse, Que je vous aime, vous aime.
Vous êtes celle qui fleurie ma vie, celle qui éclaire soudain mes nuits.
Vous êtes celle que j’attends, celle que j’attends depuis longtemps.

Bien sur faut tout changer, si je veux vous garder, briser mes habitudes,
Changer mes certitudes, nourrir les sentiments, pour chaque jour présent,
Serments pour un futur, nourrie par cette aventure.

C’est d’une étrange tendresse, que je vous aime, vous aime.
Emplie de sagesse et d’ivresse, Que je vous aime, vous aime.
Vous êtes celle qui fleurie ma vie, celle qui éclaire soudain mes nuits.
Vous êtes celle que j’attends, celle que j’attends depuis longtemps.
C’est d’une étrange tendresse, que je vous aime, vous aime.
Emplie de sagesse et d’ivresse, Que je vous aime, vous aime.

Top 100 : JE SUIS SEUL (E)

Intro parlé : J’ai joué avec les mots d’amour.
J’ai tout jeté par la fenêtre. J’ai aimé et j’ai maudit, chaque jour de tout mon être.

Mais aujourd’hui
Je me demande
Que devient ma vie
Tous ces printemps
Qui se sont fanés
D’amour oublié
Tous ces je t’aime
Qui me malmène
Serments déchirés
J’ai tant aimé
Sans savoir garder
Celle que je voulais
Mes rêves brisés
Sont effacés
Mes larmes sèches
Cachent ma détresse
Je ne pourrai
Me pardonner
D’avoir aimé

Seul ( e ) je suis seul (e)
Sans cet amour
Seul ( e ) à maudire
Cet avenir
Amour sans nom
Devient poison
Se meurt ma raison
Quelques photos
Portent ton prénom
Etrange cadeau
Tous ses fantômes
Qui dans mes rêves
Près de moi s’endorment
Si éphémère
S’enchaine chaque nuit
Où l’amour prend vie
Je ne pourrai
Me pardonner
De n’avoir su
Savoir t’aimer
Ai-je le droit
Au fond de moi
Encore t’aimer
Sans le cacher

 

Top 100 :  UN TRAIT ROUGE

Wallas Oliver sacem

Un trait rouge sur le papier
Nos vies se meurent d’aimer
Les larmes démêlent les mots
Tentent de les effacer
Un trait rouge sur le papier
Nourrit tout se passé
Dernier instant de vie
Séparant le jour la nuit

De ces mots si tranchants
On tue les sentiments
Qui grondent de court moment
Au travers d’un corps tremblant
Dans ces moments de haine
On efface tout ce temps
Où l’on s’est dit je t’aime
Sombre-t-il dans le néant
Dans ces instants tragiques
Rien n’est jamais magique
Dans ce monde maléfique
On laisse dormir ces printemps

Un trait rouge sur le papier
Nos vies se meurent d’aimer
Les larmes démêlent les mots
Tentent de les effacer
Un trait rouge sur le papier
Des images se lient
A ces instants de vie
Séparant le jour et la nuit

 

TOP 100 : WE KNOW NOTHING / NOUS NE SAVONS RIEN
WALLAS OLIVER www.ledlm.org sacem

De ce passé, nous ne savons rien. De ces désirs.
De ces plaisirs. Jamais enlacés, qu’on voulait, se cacher.
De ce passé, nous ne savons rien. Cet autre vie.
Ou nous étions, tous deux mariés. On s’aimait, on s’aimait.

Dans chaque rêve, pourtant si éphémère.
Notre lumière, parcourait notre terre.
Pleine de mystère. Nos vies ont tant souffert.
De ton absence. Mourrait notre romance.

Pont musical

Ses jours se meurent, j’ai froid, j’ai si peur. De cette attente.
La vie se glace, ce monde me lasse. Ton image qui me hante.
Chaque matin, nourrie mon chagrin. C’est mon destin.
De ce passé, nous ne savons rien, je n’ai pas oublié.

Dans tous ces rêves, pourtant si éphémères.
Une lumière, parcourait notre terre.
Pleine de mystère, comme nos vies qui errent.
Dans cette absence, de trouver ta présence.

Top 100 :  LES ENFANTS DE L’AMOUR
Refrain
Les enfants de l’amour Ont vu enfin le jour
Ils s’aimeront toujours D’un seul et mêm’amour
Les enfants de l’amour Parleront tour à tour
Dans leur monde si beau Ils vivent pour l’amour

Couplet 1
Quand je te dis je t’aime Tu souris tu t’en vas
Je le dis quand même C’est la première fois
Que j’aim’à ce point là Je ne sais pas pourquoi
Je rest’à croire qu’un jour Vivra toi moi l’amour

Refrain + Couplet 2
Quand tu pars en silence Au jardin de mon cœur
C’est pour moi la terreur Meurt mon premier amour
Que fair’pour te garder Je me tais car j’ai peur
Que tu ne viennes pas Offrir vie joie bonheur

Refrain + Couplet 3
Moi j’attends ta réponse Dort l’amour en mon corps
Ta jeunesse n’entend pas Dir’que l’amour s’en va
Cet amour en détresse Te prouve ma tristesse
Pourtant tu n’es plus là L’espoir meurt moi je pleure

Refrain
Les enfants de l’amour Ont vu enfin le jour
Ils s’aimeront toujours D’un seul et mêm’amour
Les enfants de l’amour Parleront tour à tour
Leur mond’est si beau Ils vivent pour l’amour

Coda pour finir
Pour l’amour Pour l’amour

Auteur compositeur
Oliver WALLAS
Sociètaire sacem Adami adagp
www.ledlm.org

Adaptation en Anglais
THE CHILDREN OF LOVE

Pour tous les amoureux du monde
Textes et musique Oliver WALLAS
sur une musique titre SUR TES PAS un texte Titre
Top 100 :   AU BOUT DU CONFIN

sacem wallas oliver

Il souffle comme le grand vent.
Il se brise sur la falaise.
Ses larmes salées tombent à la mer.
Comme des lames acérées.

Son existence est déchaînée.
Son corps et son cœur,
Dans un instant ultime et sublime,
Transportent, une pluie de sentiments,
Qui apaise les tourments

L’épuisement apporte l’accalmie.
Qui laisse place à la détresse et la tristesse.
De mots esseulés et endormis.
Qui cherchent en vain à reprendre vie.

Son existence devient une prison.
Où, il n’a plus même, l’envie de crier son nom.

Il dérive dans les marécages des souvenirs,
Qui s’en vont mourir et le haïr.

L’ivresse nourrie l’inconscience,
Qui n’a pas de frontière.
Offre de sa pensée, la présence,
De moment, dont il est fier.

Eperdus d’amour, l’extase de secondes,
Qui attendent comme une bombe,
L’inconnue, frappe et aborde ce rivage,
Portant soudain, ce drôle de message,
D’attente inaccessible,
Offert à ces moments irrésistibles.

D’un commun espoir,
Qu’importe qu’il soit jour ou qu’il soit soir.
C’est comme un enfant que l’on porte.
Qui attend qu’on vienne lui ouvrir la porte.
L’âme, miroite sa jumelle,
Au point de rêver de trouver des ailes,
Afin de la rejoindre,
Au bout du confin.

Une flamme brille dans ces nuits.
Deux perles luisent et offrent l’envie.
Le ventre vide d’amour,
Attend affamé le retour.
Dans le néant du moment,
La mort reprend vie pour aimer.

Les sentiments retrouvent la réalité.
La vallée des larmes se tarie.
La montagne, trouve l’amour qui la soutient.
Les sentiments parfois s’ignorent,
Mais quand l’instant les dévore,
Que se forme qu’une seule âme,
Qu’on soit homme ou qu’on soit femme,
La passion nous fait perdre la raison.
Au travers de cette fusion,
Cherche soudain à détruire cette union.

Nos pensées regardent déjà le vide,
Assis côte à côte,
Tel deux pantins qui se dorlotent.
Gestation douloureuse.

Pourquoi ces heures ne sont pas heureuses ?

Comment être toi afin que tu vives en moi,
Mais si je suis toi alors que deviendra, mon moi ?
Je ne peux voir mourir mon être,
Mais je ne veux pas te voir disparaitre.

Ton sourire est mystère,
Plus fort que la mort,
Tu deviens le plus grand des trésors.

Ton nom gravé sur mon cœur,
Laisse dépeindre une lueur,
Qui pourtant me fait peur,
La vie n’est-elle qu’un leurre ?

Sacem

Top 100    ♥comme un cadeau

ces quelques mots de cet amour dans ce désert qui chaque jour déchire l’air mon âme erre perd sa lumière
au fond de toi je vois un Ange que je dérange dis moi pourquoi
tant de souffrance sans délivrance vit ce combat tout contre moi
comme un cadeau ces quelques mots de cet amour dans ce désert qui chaque jour déchire l’air mon âme erre perd sa lumière
tu ne veux pas de cet amour de ces poèmes qui te malmènent
de ces chemins qui sans retour nous emmène voyage d’amour
déjà le temps assèche les larmes repose mon corps l’amour s’endort ici ce meurt ces larmes ces pleurs tout est fini s’enfuit la vie comme                                                                                                             un cadeau ces quelques mots de cet amour dans ce désert qui chaque jour déchire l’air mon âme erre perd sa lumière w o

Top 100 :  TA PRISON, chanson d’amour, inédite,
version karaoké, partitions et bande son sur demande.

 

Mon amour sera ta prison
Aux barreaux de sentiments d’or
Ta nourriture de doux baisers
De nos deux langues entremêlées
Des milliers d’instants de plaisir
Nourriront chacun des désirs
De ces seuls moments de silence
On cherchera la délivrance
Notre vie sera une maison
Qui emportera ton nom
De nos doux rêves pleins de fièvres
Notre image sera l’univers
Notre vie sera une maison
Qui emportera nos deux noms
De nos doux rêves plein de fièvres
Notre image sera l’univers
Dans l’insouciance de nos mondes
Nous bercerons chaque seconde
Nos regards deviendront magiques
Aux instants si romantiques
La lumière éclaire déjà nos pas
Qu’importe le temps qu’on vivra
Car nous n’éteindrons pas nos nuits
Nous ne ferons plus qu’un sans bruit

Top 100 ♥YOUR PRISON♥

  • My love is your prison
  • The bars of gold feelings
  • Your food sweet kisses
  • These two languages intermingled
  • Thousands of moments of pleasure
  • Feed everyone desires
  • Of these only moments of silence
  • We seek deliverance
  • Our life will be a house
  • That will take your name
  • Our sweet dreams full of fevers
  • Our image will be the universe
  • Our life will be a house
  • Which will carry our names
  • Our sweet dreams full of fevers
  • Our image will be the universe
  • In the recklessness of our worlds
  • We bercerons every second
  • Our eyes become magical
  • At times so romantic
  • The light now illuminates our steps
  • No matter the time we live
  • Because we do not extinguish our nights
  • We no longer do that without noise